Principes de traitement

Décodage biologique

  • Définition : Le Décodage Biologique est une thérapie psycho-bio-cognito-comportementale qui permet, au travers d’outils simples, de trouver le sens d’un symptôme, dans le but de dénouer les blocages profonds qui affectent notre santé et notre comportement. Il s ‘agit d’une approche globale corps-esprit qui considère le symptôme comme un indice permettant de remonter jusqu’à la cause: un stress vécu par surprise, souvent dans l’isolement, pour lequel la personne n’a pas réussi à trouver de solution.
  • Objectif(s) : Prendre conscience de l’origine du stress (dont « l’origine de l’origine » peut dater d’avant notre naissance, (Cf. Bio-Psycho-Généalogie) en lien avec le symptôme manifesté. Cette technique, dans de nombreux cas, s’avère être un complément efficace lorsque l’on désire être acteur de sa guérison.

Le Décodage Biologique n’est pas une solution magique, il s’agit d’un champ d’hypothèses à proposer. Le Décodage Biologique implique un travail sur soi, en particulier dans le cadre de thérapies brèves orientées vers la solution, telle que l’approche de Milton Erickson. Le Décodage Biologique ne remplace jamais une consultation médicale. Seul un médecin, peut établir un diagnostic, de la même façon qu’un ostéopathe ou un kinésithérapeute peut établir un bilan.

Bio-Psychogénéalogie

  • Définition : La Bio-Psychogénéalogie est une approche qui utilise à la fois la Psychogénéalogie et la Biologie Totale des Êtres Vivants. Selon ces études, les maladies sont une solution du cerveau correspondant à un stress spécifique.
  • Objectif(s) : On retrouve en effet souvent des conflits non résolus (du latin conflictus = choc) vécus une ou plusieurs générations avant celle du malade. Le déclenchement de la maladie semble alors survenir à l’instant où la mémoire de ce stress serait ravivée à la faveur d’un conflit personnel. La maladie apparaît comme la traduction biologique d’un conflit psychique non résolu, rejoignant ce qui concerne la psychobiologie.

Comme si l’information contenue dans l’événement premier était inscrite dans notre biologie et demandait à être comprise et intégrée (Cf. Hypnose) pour ne pas se répéter.

« Nos peines ne s’effacent pas avec nos existences, elles demeurent vivantes et nos enfants en héritent aussi naturellement que l’on hérite d’un terrain ou d’une maison lézardée. » Henri Gougaud

Accueil | Marianne Shaw | Hypnose | Autres techniques | Prendre Rendez-vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :